Confiture baies de sureau et pommes sauvages

Voici aujourd’hui une excellente confiture !

Elle est délicieuse.

J’ai utilisé les premières pommes sauvages tombées à peine mûres et les baies de sureau glanées le long des bois et des petites routes de montagne.

Ce qui est long, c’est l’égrenage du sureau…

Les baies de sureau sont très difficiles à faire prendre en confiture, il faut avoir recours à l’agar-agar ou autre solidifiant.

C’est pour cela que je l’ai faite avec des pommes sauvages (les pommes sont très riches en pectine, qui aide à gélifier la confiture) mais les pommes sauvages en ont encore plus…

Le sureau sort grand gagnant nutritivement parlant: vitamines A, C, fer, potassium, phosphore, glucides, protéines… 

L’époque de récolte des baies noires du sureau s’étale de la mi-août à septembre. 

On en trouve facilement le long des chemins ou petites routes de campagne.

Choisissez les grappes de baies les plus noires et les plus juteuses.

Mais attention à ne pas confondre les baies de sureau comestibles et celle qui est toxique (le sureau yèble).

Le sureau yèble ou hièble (Sambucus ébulus) est la seule variété qui est TOXIQUE.

Mais c’est très facile de les différencier.

Le sureau est un petit arbre de 2 à 7 m avec un tronc en bois et des ombelles de baies noires qui pendent vers le sol.

Alors que le sureau yèble est une plante/herbe d’1 mètre de haut ou un peu plus, qui fait des ombelles dressées vers le ciel.

Pour environ 5 pots :

400 g de baies de sureau égrappées

2 kg de pommes sauvages

1,500 kg de sucre en poudre

1 grand verre de jus de pomme

Laver et égrapper les baies de sureau.

Enlever les impuretés et les graines qui ne sont pas mûres.

Laver, éplucher les pommes et leur enlever le cœur et les pépins.

Les couper en dés.

Mettre les fruits dans une marmite.

Verser le jus de pomme dessus.

Ajouter le sucre en poudre, mélanger et laisser mariner le tout pendant une nuit.

Le lendemain, mettre la marmite sur le feu, porter à ébullition et laisser cuire durant 20 minutes.

Mixer à l’aide d’un mixer plongeant.

Remettre sur le feu durant 5 minutes.

Tester la consistance de votre confiture en déposant quelques gouttes sur une petite assiette froide, si la confiture se gélifie de suite, c’est bon, sinon prolonger la cuisson jusqu’à ce que la confiture ait prise. 

Verser dans des pots stérilisés, les poser à l’envers sur un torchon propre et attendre 3 jours avant de pouvoir la déguster.

Si vous aimez cette recette, vous aimerez peut-être aussi :

Si mes recettes vous plaisent, n’oubliez pas de vous inscrire à ma newsletter :

Publié par Virginie Auclair

J'ai 42 ans, j'ai 2 filles (6 et 15 ans) et 2 belles-filles (11 et 13 ans)

Un avis sur « Confiture baies de sureau et pommes sauvages »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :